MICHAEL SELLAM BIOGRAPHY BIBLIOGRAPHY CONTACT

Sans titre (Après plus de vingt ans d'abandon)

Performance, 2017
One performance, one space, one date, one performer = four performances, four spaces, four dates, four performers.
Curated by Marie Lechner & Clémence Seurat. Special thanks : Christophe Da Costa, Sylvie Gréda, Lola Ricordeau & Anne Sarosy.
With the support of La Gaité Lyrique.

> 2017 09 16.
> 2017 10 28.
> 2017 11 18.
> 2017 12 16.

Bonjour à tous !

Tout ce dont je vais vous parler sera vrai, faux, flou et, je l'espère, incohérent.Vous assistez à une visite critique ponctuée de moments d'écoute. J'ai appelé l'ensemble de ces quatre visites : "Sans titre (Après plus de vingt ans d'abandon)". Il y a quatre visites en tout. Quatre trajectoires identiques, quatre histoires différentes, quatre fois la même chose. Peut-être que des objets, des choses, des événements, des gestes, des personnes et des rencontres seront là. Traverser l'espace, parcourir un livre, écouter des sons ensemble, ne rien chercher à comprendre. Tout se passe au milieu, il n'y aura certainement ni début, ni fin. Il s'agit d'une visite guidée, orientée, dans les espaces de la Gaité Lyrique. Il s'agit d'une visite guidée, désorientée, dans les espaces de la Gaîté-Lyrique. Il s'agit d'une visite guidée, improvisée, dans les espaces de la Gaîté-Lyrique. Il s'agit d'une visite guidée, scénarisée, dans les espaces de la Gaîté-Lyrique.

Si vous voulez bien me suivre.







Chris Watson, "Hippopotami Emerging From River Mara At Dusk", (Outside the circle of fire), 1998.



"Ôtez l'observateur, et le monde se vide des ses qualités sonores, olfactives, visuelles, etc., comme la flamme se "vide" de la douleur une fois le doigt ôté."
Quentin Meillassoux, "Après la finitude", 2006



Haba Haba Group, "Sitgol #1", (Folk And Pop Sounds Of Sumatra Vol. 1), 2003.



"La plupart des gens aujourd'hui, ne regardent pas l'art, ils regardent l'idée qu'ils se font intellectuellement de l'art."
Brian O'Doherty, "White cube", 2008











Joseph Suchy, "Untitled", (Canoeing Instructional), 2001.



"Le texte n'est pas coexistence de sens mais passage, traversée ; il ne peut donc relever d'une interprétation, même libérale, mais d'une explosion, d'une dissémination."
Roland Barthes, "Le bruissement de la langue", 1984



Farmers Manual, "Live at Boat", (Explorer We (Extra Live CD)), 1997.



"Quelle que soit l'idée qui s'exprime dans l'espace public, c'est le mensonge de la misère qui rédige le texte. Tous les discours sont soumis à la loi consistant à retraduire dans le jargon de la misère le luxe arrivé au pouvoir."
Peter Sloterdijk, "Écumes", 2005





Sister Iodine, "Blanc Domaine", (Blame), 2013.



"L'œuvre véritable, celle qui n'est pas issue de l'industrie de la culture, est une présentation contre un réel où s'affirme la domination et est capable de transformer la soumission en transgression."
Adorno, "Théorie esthétique", 1970



Paul Williams, "Jet Car", (Santa Pod), 1998.



"Partout où créer c'est jouer, et où le jeu introduit du jeu dans le système, ébranle quelque part les rapports de domination et les certitudes idéologiques qui les justifient, l'art est politique."
Mikel Dufrenne, "Art et Politique", 1972



Giovanni Battista Pergolesi, "Stabat Mater: Xii Quando Corpus", (Stabat Mater - Salve Regina), 1989.



"Pour résumer, nous avons hérité d'un théâtre qui était dans le coma depuis vingt ans."
Manuelle Gautrand, "La Gaité : Du lyrique au numérique", 2011



FREE DOWNLOAD | PDF (64KO)

Hecker, "Stocha Acid Zlook", (Sun Pandämonium), 2003.



"Sous sa forme de marchandise informationnelle indispensable à la puissance productive, le savoir est déjà et sera un enjeu majeur, peut-être le plus important, dans la compétition mondiale pour le pouvoir."
Jean-François Lyotard, "La condition postmoderne", 1979

Dans "Le mal de Montano", d'Enrique Vila-Matas, le narrateur, monsieur Walser, rencontre une vieille dame dans la chambre où Kafka est mort.

"Tu regardes de nouveau ce jardin, le dernier qu'ait vu Kafka et tu entends la dame dire :
— Nous ne vivons pas pour vivre, monsieur Walser, mais pour avoir déjà vécu, pour être déjà mort.
Tu te demandes ce qu'elle a voulut dire par là."

Je vous remercie.